RIEN DE CE QUI NE TOUCHE À RIEN NE M'EST TOTALEMENT ÉTRANGER
(Ignominies sans nom, digressions diverses, diatribes haineuses et toutes sortes d'excellentes raisons pour regretter d'avoir un jour appris à lire)

mardi 22 septembre 2009

Hommage à Herbert Léonard !


Pour le plaisir...
Grand de la chanson française, Herbert Léonard s'appelle en fait Hubert Loenhard. On se demande donc pourquoi il a changé de nom... Aimable excentricité de génie, sans doute.
Il est l'interprète de monuments tels que Pour le plaisir, Quand tu m'aimes, Amoureux fous et Puissance et gloire, parmi tant d'autres chefs d'oeuvre. Souvenons-nous de ces fortes paroles qui ont à jamais marqué l'inconscient de millions d'adolescents aux hormones en ébullition, au système pileux en plein retour à l'état sauvage et à l'acné en fleur : "Je n'ai qu'un pays, celui de ton corps. Je n'ai qu'un péché, ton triangle d'or. Je découvre en toi toutes les audaces. Quand tu m'aimeeeuuuuuuh !". Le tout beuglé sur disco symphonique avec intro tchouk-a-tchouk, cuivres tonitruants et violons dégoulinants.
C'est néanmoins pour son look révolutionnaire, même au milieu des années 80 qui ont pourtant été témoins d'innombrables audaces capillaires et vestimentaires, qu'Hurbert Lénhard est resté célèbre.
Croisement improbable entre un caniche priapique et un Eminem qui aurait adopté le brushing de George Michael sur la coupe de cheveux d'Elton John, Hurbert-Herbert-Hubert a été le sex symbol de la variété française des eighties. Pas un Champs Elysées, pas un Sacré Soirée sans Herbert, seul ou en duo avec Julie Pietri, ses grands yeux verts écarquillés sur l'exceptionnelle virilité de celui que tout le monde surnommait la saucisse de Strasbourg. C'est sans nul doute à lui qu'elle pensait quand elle chantait le sybillin : "Eve lève toi et danse avec la nuit". Herbert, si tu nous lis, cette note est pour toi...
Quoi, le dessin ? Oh, ça... Joli, non ?

8 commentaires:

Anonyme a dit…

ahahhahahahhahahaah
Fais en un sur les démons de minuit please
Bisous

gio a dit…

Hugh!

Ça me fais l'impression de la madeleine de Proust, ton truc:Les annees-lycee-insouciance qui me produisent le meme effet que le nom de ces anciennes chaines tv qui ont maintenant disparu.(soupir de nostalgie cafardeuse)

Philippe Nihoul a dit…

Vous connaissez Herbert Léonard au Portugal ?! Ca alors... Remarque on connaît bien Linda de Sousa... Chacun sa croix.

gio a dit…

J'ai vecu en France jusqu'á la fac.
Et puis ici on regarde "questions pour un champion" sur TV5 monde avec Julien qui nous qui a eté co-auteur de "pour le plaisir" et qui aime a en parler.

Philippe Nihoul a dit…

Aaaaaaaaaaaaaaah d'accord ! Je me demandais aussi comment tu parlais et écrivais aussi bien en français !

joel a dit…

Au fait, msieu nihoul, c'est vous qui avez collaboré à un moment pour le journal Spirou?

Philippe Nihoul a dit…

un moment ?! 7 ans de bons (euh...) et loyaux (ça oui !) services ?! Tu me fends le coeur Joël !

THIERRY CHAVANT a dit…

J'arrive après la bataille, mais perso je me suis fort poilé avec cette note ! merci pour le début de la semaine !!!
ha! ha! ha! ha!

("perso" en vérification de mot, ça s'invente pas....