RIEN DE CE QUI NE TOUCHE À RIEN NE M'EST TOTALEMENT ÉTRANGER
(Ignominies sans nom, digressions diverses, diatribes haineuses et toutes sortes d'excellentes raisons pour regretter d'avoir un jour appris à lire)

mercredi 8 avril 2009

Tiens...


En mettant de l'ordre dans les dix mille versions différentes de Indeh. J'ai retrouvé ça par hasard. Ca sert à rien mais c'est joli...

5 commentaires:

Joe a dit…

Oh, si, ça sert... ça montre que cet artiste, tu lui donnes n'importe quelle période, n'importe quel lieu, il le magnifie.
Mais Denis doit arrêter de se poser 36 questions à chaque dessin. Il est doué, il doit y aller: un auteur n'existe que par ses oeuvres, pas par ses croquis au fond de son tiroir. (J'y vais fort là? mais si ça sert à le faire avancer...)

Philippe Nihoul a dit…

J'essaie de le faire admettre à Denis depuis une bonne dizaine d'années mais l'animal est têtu sous des dehors conciliants...
Denis est incapable d'admettre que son dessin marche miraculeusement. Il faut qu'il analyse et explique tout. C'est très difficile pour lui d'accepter d'être un dessinateur instinctif et pas cérébral (je schématise...). Et dire que je croyais être compliqué comme type... Chaque jour, le maître me donne une bonne leçon d'humilité !

mannisi-axel a dit…

n'empeche qu'on creve de voir indeh!!

Reynes a dit…

Maintenant, si vraiment ça sert à rien, moi je veux bien vous en débarrasser... ;)

Philippe Nihoul a dit…

Eh, eh... NAN !
Je posterai d'autres merveilles de mes archives très bientôt.Juste pour vous faire mal et démontrer que Denis est le plus grand dessinateur vivant.